CR Associations et vie du village 8 juillet 2019

Partagez donc ...


SUJET


Première rencontre de l’atelier « Vie de de village »

Débat autour de la vie associative et l’animation du village

PRINCIPAUX ELEMENTS DE L’ECHANGE


Un constat de départ partagé : la vie associative couzonnaise reste exceptionnellement vigoureuse mais on sent poindre des fragilités à plusieurs niveaux : financier, bénévolat, lieux d’activités.

On est bien à Couzon mais ça pourrait être tellement mieux.

Les participants, joyeux et constructifs s’accordent sur la nécessité de travailler sur le lien humain, faire que les associations se rencontrent de nouveau, qu’elles partagent des moments ensemble, qu’elles se prêtent du matériel voire qu’elles mutualisent certains achats. Le lien avec la municipalité doit être plus régulier et pas seulement administratif. Il faut aussi se démarquer de cette toute-puissance de la mairie pour retrouver de la concertation collective et des décisions partagées.

Sans être trop négatif sur l’état des lieux, les personnes présentes souhaitent travailler sur des points concrets d’amélioration et une communication Mairie-Association plus transparente.

  • Subventions : le modèle couzonnais a vécu et il faut le réinventer. Ce projet de refonte ne doit en aucun être un  prétexte à diminuer les subventions. Pistes de réflexion :
  1. Se concentrer davantage sur des projets,
  2. Être dans un subventionnement à la carte selon les besoins et la structure de l’association, .
  3. Étendre la subvention à tous les adhérents (pas seulement les mineurs comme aujourd’hui)…
  • Bénévolat :
  1. Favoriser le croisement et la rencontre entre les Couzonnais qui ont du temps à donner et les associations qui peinent à recruter des bénévoles
  2. Organisation d’une fête annuelle des bénévoles en récompense de leur action (communale ou intercommunale)
  3. Une municipalité doit s’engager partout où c’est possible, dans une action de promotion de l’esprit associatif (présence sur le terrain, lieu d’échange, publicité)
  • Les lieux : ils sont bien là et utiles mais leur état inquiète. Manque de lieux de stockage pour certains, inadéquation entre la salle et l’activité, vieillissement général malgré quelques travaux cosmétiques. Pistes de réflexion :
  1. Retrouver une occupation ponctuelle avec état des lieux avant/après (des exemples qui marchent existent dans les communes voisines),
  2. Faire des états généraux de l’occupation des salles pour une utilisation plus efficace pour tout le monde
  3. Réflexion intercommunale sur les équipements et leur utilisation.

D’autres propositions concrètes ou non, poétiques ou non, utiles ou non, sont venues fleurir pêle-mêle notre débat :

  • Se voir plus souvent (entre associations et/ou entre mairie et associations) pour des réunions moins longues.
  • Les associations doivent connaitre chaque week-end le nom d’un élu d’astreinte en cas de problèmes (clés, salles, matériel…)
  • Création d’un comité des fêtes qui déchargerait la municipalité de son rôle d’organisateur pour retrouver un rôle de soutien (financier, logistique, administratif…)
  • Former les responsables associatifs aux défibrillateurs en accès dans les lieux publics. On imagine que nos pompiers seraient ravis de contribuer à ce moment.
  • Ouvrir des chantiers associatifs participatifs, en lien avec des mouvements citoyens. Remettre tout ceux qui le veulent dans l’action et le processus décisionnaire.
  • Proposer des solutions de formations, d’aide aux bénévoles, notamment sur le cadre juridique et administratif. Une réflexion/action intercommunale voire métropolitaine est indispensable.

La séance est levée dans une chaleur étouffante de début juillet mais avec le sentiment que quelque chose commençait.


SYNTHESE (OU DECISIONS)


Un état des lieux positif mais fragile et inquiétant

Des chantiers à mener sur le financement, les salles et les relations humaines qui sont le terreaux de la vie associative.

Des idées enthousiasmante mises en débat

DOCUMENTS A LIRE OU TELECHARGER


https://www.tousunistoussolidaires.fr/


SUITE(S)

La rentrée de septembre sera l’occasion de se revoir et d’approfondir le sujet. Date heure et lieu à venir